Envie de participer ?

PARISIS RUGBY CLUB

Reculer Jamais Avancer Ensemble !!!!

30

déc. 2021

Article du 30.12.21 de la Ligue FFR........ UNE ÉCOLE DE RUGBY DYNAMIQUE ET EN BONNE SANTÉ AU PARISIS RUGBY CLUB

Publié il y a 2 semaines par parisiswebmaster

Alain Gautherot, responsable administratif bénévole de l’école de Rugby du Parisis Rugby Club depuis maintenant 6 ans, et au passé de dirigeant dans de nombreuses catégories, dresse le portrait de l’EDR du club du Val d’Oisien. Une EDR qui a su conserver son dynamisme en multipliant les initiatives et notamment en ouvrant une nouvelle section.

Comment êtes-vous devenu responsable EDR du Parisis Rugby Club ?

Arrivé au club en 2007 en tant que parent de 2 garçons inscrits la même année à l’école de rugby, j’étais tout le temps présent au bord des terrains. A partir de la saison 2011, j’ai été successivement dirigeant des catégories M10, M12, M14 et M16.

Au début de la saison 2016-2017, j’ai pris le poste de responsable administratif de l’école de rugby pour combler le départ du responsable en place.

Pouvez-vous présenter votre école de rugby ?

Nous avons cette saison environ 145 joueur(se)s affiliés à l’école de Rugby, des M6 jusqu’aux M14. Nous avons notamment 20 filles soit 1/7 ème de nos effectifs école de rugby, ce qui laisse présager de belles perspectives futures pour alimenter nos les équipes féminines, cadettes et séniores.

Vous êtes donc parvenu à conserver une dynamique positive malgré les dernières saisons compliquées ?

 Oui, nous sommes parvenus à rester attractifs puisque le nombre d’affiliés est en hausse à l’école de rugby cette saison par rapport aux saisons précédentes.

Avec la situation sanitaire, beaucoup de parents ont privilégié la pratique d’un sport en extérieur pour leurs enfants.

De plus, nous jouissons d’une bonne réputation au niveau de l’accueil, de l’encadrement et de la formation des enfants.

Nous sommes bien organisés et structurés avec une stabilité et une expérience depuis plusieurs années au niveau de la direction de l’EDR avec le travail que je mène conjointement avec Eric, notre directeur technique.

Surtout, notre visibilité est croissante avec les réseaux sociaux, notre site internet. Il faut pour cela saluer Philippe, chargé de communication, webmaster et photographe du club pour son énorme travail et investissement.

Mais nous ne nous contentons pas du virtuel, il faut aller à la rencontre des gens pour les recruter. Aussi, nous nous rendons à chaque début de saison, sur les forums des associations. Début septembre, nous étions présents à Ermont et Franconville mais aussi sur les villes voisines de Taverny, Sannois, Saint Leu La Forêt, Sannois, le Plessis Bouchard. Ce n’est pas toujours évident d’être partout mais on se mobilise pour faire en sorte d’avoir un minimum de 2 bénévoles sur chaque forum afin de couvrir toute la durée de l‘événement.

Au-delà de la semaine des Ecole de Rugby, c’est constamment « portes ouvertes » chez nous pour permettre aux enfants de venir essayer le rugby sur 2 ou 3 séances.

La création d’une section Baby Rugby a également permis de dynamiser et d’augmenter les effectifs.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la création de votre section Baby Rugby ?

Le Baby Rugby a débuté à l’échelle nationale à la rentrée 2020. L’idée nous a tout de suite intéressés mais nous avons voulu être patients, le temps de bien mûrir et structurer le projet. Steve l’un de nos éducateurs s’est rapidement porté volontaire pour construire le projet.

Rejoint très vite par Alexandre, parent de joueur, Steve ouvert la section début décembre 2020 la section baby rugby des P’tits Loups (pour les enfants âgés de 3  et 4 ans)

Malgré la période hivernale, nous avons eu rapidement 5-6 enfants. Au début c’était un recrutement interne issu des familles qui avaient déjà des enfants plus grands au club. Les éducateurs ont demandé la présence des parents tout au long de la séance qui dure 1 heure le samedi matin. Cette présence indispensable des parents est d’ailleurs mentionnée à notre règlement intérieur.

Plus que d’être présents, les parents participent et s’investissent dans les séances. C’est comme cela qu’on les fidélise et qu’on en fait potentiellement de futurs bénévoles.

Nous avons proposé des frais d’inscription attractifs (90€) et dégressifs pour des affiliations validées à partir du mois janvier. Cette saison, Nous avons à ce jour 13 enfants au Baby Rugby (3-4 ans), pour 3 éducateurs.

Dans la catégorie M6 « Farfadets » qui regroupent uniquement les enfants nés en 2016, nous avons 10 enfants. A chaque séance, nous avons en moyenne 1 éducateur pour 5 enfants. Cela nous permet de proposer un encadrement et une animation de qualité.

Qui dit hausse des effectifs dit recrutement d’éducateurs ?

Nous avons dû renouveler un peu nos effectifs, il y a 3 ans. Nous étions un peu arrivés à la fin d’un cycle. Jusqu’alors, c’était essentiellement d’anciens éducateurs, joueurs de l’équipe vétérans. Nous avons réussi à impliquer plusieurs jeunes joueurs juniors et séniors afin d’apporter un nouvel élan et un renouveau à notre EDR, avec une autre approche du rugby.

Autre point de satisfaction, nous avons réussi à féminiser davantage l’encadrement terrain en EDR depuis 2 saisons avec l’apport de jeunes joueuses évoluant au club dans nos équipes cadettes et séniores. Cette saison nous avons 4 éducatrices.

Quels sont maintenant les axes prioritaires de développement ?

Notre axe prioritaire de développement reste de garder les éducateurs, d’en recruter de nouveaux et qui s’engagent dans le parcours de formation Brevet Fédéral.

Il y a pas mal de turn-over chaque saison parmi les éducateurs mais aussi chez les dirigeants. Chaque fin de saison est un gros chantier pour constituer les équipes encadrantes de la saison à venir.

Il faut nous efforcer de répartir les équitablement les tâches afin de ne pas sursolliciter toujours les mêmes personnes. Ce n’est pas évident car tout le monde n’a pas le même niveau de disponibilité et d’engagement en raison de contraintes personnelles ou professionnelles.

Il y aussi un gros manque au niveau de notre structure d’accueil pour les après-matchs.

Il nous manque une vraie « maison du rugby » dans notre club. Notre club house actuel n’est assez grand et peu fonctionnel pour organiser des moments de convivialité d’après-matches dans de très bonnes conditions.

 

Article du 30.12.21 de la Ligue FFR

 

 

 

   

 

Commentaires